Poèmes
Fables
Citations
Humour
Menu pour Enfants
Autres textes

Fermer Bandes dessinées

Fermer Blagues

Fermer Blagues 2

Fermer Blagues 3

Fermer Chansons

Fermer Discours

Fermer Lettres

Fermer Légendes des Fleurs

Fermer Mes poèmes

Fermer Policier

Auteurs A - Alphonse ALLAIS

Auteurs classiques : Citations de Alphonse ALLAIS (1854-1905)

Biographie de Alphonse ALLAIS

Poèmes de Alphonse Allais




Il vaut mieux être cocu que veuf, il y a moins de formalités !

Quand on ne travaillera plus le lendemain des jours de repos, la fatigue sera vaincue.

Ventre affamé n'a pas d'oreilles, mais il a un sacré nez.

Les plus belles stratégies s'écrivent au passé.

Une fois qu'on a passé les bornes, il n'y a plus de limite.

C'est quand on serre une dame de trop près... qu'elle trouve qu'on va trop loin.

La femme est le chef d'œuvre de Dieu, surtout lorsqu'elle a le diable au corps.

C'est parce que la fortune vient en dormant qu'elle arrive si lentement.

Le café est un breuvage qui fait dormir quand on n'en prend pas.

Un homme qui sait se rendre heureux avec une simple illusion est infiniment plus malin que celui qui se désespère avec la réalité.



Les jambes permettent aux hommes de marcher et aux femmes de faire leur chemin.

La logique mène à tout à condition d'en sortir.

Les ours sont blancs parce que ce sont de vieux ours. Tous les ours du monde viennent vieillir et mourir doucement dans les régions arctiques. De sorte qu'on aurait le droit d'appeler ce pays "l'Arctique de la mort".

La mer est salée parce qu'il y a des morues dedans. Et si elle ne déborde pas, c'est parce que la providence, dans sa sagesse, y a placé aussi des éponges.

La mort est un manque de savoir-vivre.

Partir, c'est mourir un peu, mais mourir, c'est partir pour de bon.

Il ne faut jamais faire de projets, surtout en ce qui concerne l'avenir.

Les gens qui ne rient jamais ne sont pas des gens sérieux.

Ne nous prenons pas au sérieux, il n'y aura aucun survivant.

Quand on ne travaillera plus les lendemains des jours de repos, la fatigue sera vaincue.


Ne remets pas à demain, ce que tu peux faire après-demain.

Il est toujours avantageux de porter un titre nobiliaire. Être “de quelque chose” ça pose un homme, comme être “de garenne” ça pose un lapin.

Il y a des moments où l'absence d'ogres se fait cruellement sentir.

Les familles, l'été venu, se dirigent vers la mer en y emmenant leurs enfants. Dans l'espoir, souvent déçu, de noyer les plus laids.

Il faut prendre l'argent là où il se trouve, c'est-à-dire chez les pauvres. Bon, d'accord, ils n'ont pas beaucoup d'argent, mais il y a beaucoup de pauvres.

L'Angleterre est une colonie normande qui a mal tourné.

La statistique a démontré que la mortalité dans l'armée augmente sensiblement en temps de guerre.

L'argent, tout compte fait, aide à supporter la pauvreté.

L'avantage des médecins, c'est que lorsqu'ils commettent une erreur, ils l'enterrent tout de suite.

La bureaucratie c'est comme les microbes, on ne parlemente pas avec les microbes. On les tue !


Dans la vie, il ne faut compter que sur soi-même, et encore, pas beaucoup.

Il faut demander plus à l'impôt et moins aux contribuables.

Faut-il que les hommes soient bêtes de fabriquer des machines pour se tuer... comme si on ne claquait pas assez vite tout seul !

La grande trouvaille de l'armée, c'est qu'elle est la seule à avoir compris que la compétence ne se lit pas sur le visage. Elle a donc inventé les grades.

Le comble de l'économie : Coucher sur la paille qu'on voit dans l'œil de son voisin et se chauffer avec la poutre qu'on a dans le sien.

Le comble en géographie : Croire que les suicidés sont les habitants de la Suisse.

Vous n'y allez pas par quatre chemins, vous ! ... Jamais ! Un seul, c'est plus court.

Des mots, des maux, encore des mots, toujours des maux.

J'ai poursuivi mes études sans jamais les rattraper...

Impossible de vous dire mon âge : il change tout le temps


En voilà des sales types, les gens !

Les pommes de terre cuites sont plus digestes que les pommes en terre cuite.

Pourquoi dit-on qu’ils sont immortels alors qu’ils ne dépassent jamais la quarantaine ?

Une fois qu’on a passé les bornes, il n’y a plus de limites.

Ne remets pas à demain ce que tu peux faire après-demain.

Quand on ne travaillera plus le lendemain des jours de repos, la fatigue sera vaincue.

Impossible de vous dire mon âge, il change tout le temps.

Dans le doute, absinthe toi !

Le café est un breuvage qui fait dormir quand on n’en prend pas.

Je bois pour oublier que je suis un ivrogne.


Le whisky est une mauvaise chose. Surtout le mauvais whisky.

Alors qu’en France nous donnons à nos rues des noms de victoires, en Angleterre ils leur donnent des noms de défaites : Trafalgar Square, Waterloo place, etc.

L'Angleterre est une colonie normande qui a mal tourné.

Si l’homme est véritablement le Roi de la création, le chien peut, sans être taxé d’exagération, en passer pour le Baron, tout au moins.

La misère a cela de bon qu’elle supprime la crainte des voleurs.

L’argent aide à supporter la pauvreté.

Un homme qui sait se rendre heureux avec une simple illusion est infiniment plus malin que celui qui se désespère avec la réalité.

J’ai souvent remarqué, pour ma part, que les cocus épousaient de préférence les femmes adultères.

Il vaut mieux être cocu que veuf. Il y a moins de formalités.


J’ai poursuivi mes études sans jamais les rattraper.

Il existe à Honfleur une place où naquirent, à quelques lustres de distance, le vaillant amiral Hamelin et celui qui écrit ces lignes. La postérité jugera.

Dieu a sagement agi en plaçant la naissance avant la mort ; sans cela, que saurait-on de la vie ?

Ce qui frappe le plus l’odorat du voyageur quand il arrive à Venise, c’est l’absence totale de parfum de crottin de cheval.

Les Italiens sont un peuple tellement musicien qu’au lieu de dire 20 sous comme chez nous, ils disent un lire.

L’unique moyen qu’on ait jusqu’à présent trouvé, de faire cesser la solitude d’une femme, c’est de la partager avec elle.

Tout ce qui est public devrait être gratuit. L’école, les transports et les filles.

J’ai connu bien des filles de joie qui avaient pour père un homme de peine.

C’est quand on serre une dame de trop près... qu’elle trouve qu’on va trop loin.

Joli paradoxe: la femme est le chef d’oeuvre de Dieu, surtout quand elle a le diable au corps...

Demain, je serai mort. Vous trouvez ça drôle, mais moi, je ne ris pas. Demain, je serai mort.
(la veille de sa mort - 1905)

Un gentleman est un monsieur qui se sert d’une pince à sucre même quand il est seul.

L’homme est plein d’imperfections. Ça n’est pas étonnant si l’on songe à l’époque à laquelle il a été créé !

Les jambes permettent aux hommes de marcher et aux femmes de faire leur chemin dans la vie.

Le métier d’officier consiste surtout à punir ceux qui sont au-dessous de soi et à être puni par ceux qui sont au-dessus.

La statistique a démontré que la mortalité dans l’armée augmente sensiblement en temps de guerre.

Partir, c’est mourir un peu... Mais mourir, c’est partir beaucoup.

La lune est pleine et on ne sait pas qui l’a mise dans cet état.

On devrait construire les villes à la campagne car l’air y est plus pur.

Tout est en tout, et vice versa.

Quand il suffit d’un rien, on n’a pas besoin de grand chose.

Il faut demander plus à l’impôt et moins au contribuable.

La logique mène à tout à condition d’en sortir.

On s’est aperçu que les cheveux examinés au microscope apparaissaient creux. D’où l’expression "Tuyau de poil" !

Il est des jours où l’absence d’ogre se fait cruellement sentir.

Il ne faut jamais faire de projets, surtout en ce qui concerne l’avenir.

Le grand avantage des médecins, c’est que lorsqu’ils commettent une erreur, ils l’enterrent tout de suite.

Un paresseux est un homme qui ne fait pas semblant de travailler.

Et Jean tua Madeleine. Ce fut à peu près vers cette époque que Madeleine perdit l'habitude de tromper Jean.

Le rire est à l'homme ce que la bière est à la pression.


Les champignons poussent dans les endroits humides. C'est pourquoi ils ont la forme d'un parapluie.

Pourquoi dire mes appointements ? Pourquoi employer le pluriel pour si peu ?

Un proverbe dit : 'Tel père, tel fils.” Un autre : 'A père avare, enfant prodigue.” Lequel croire ?

Il ne suffit pas d'avoir du talent. Il faut encore savoir s'en servir.

Je lui fermai la bouche d'un baiser derrière l'oreille.

Il était normand par sa mère et breton par un ami de son père.

Retour à la page "Auteurs classiques"


Date de création : 08/07/2011 @ 12:28
Dernière modification : 01/05/2013 @ 09:53
Catégorie : Auteurs A
Page lue 1122 fois



Réactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !


Recherche



Connexion...
 Liste des membres Membres : 21

Votre pseudo :

Mot de passe :

[ Mot de passe perdu ? ]


[ Devenir membre ]


  Membre en ligne :
  Anonymes en ligne : 6

Total visites Total visites: 631134  

Record connectés :
Record connectés :Cumulé : 99

Le 06/01/2012 @ 00:17


Webmaster - Infos
Moteurs de recherches



Google

PageRank Actuel

Calendrier
Sites Etoile-b

^ Haut ^