Poèmes
Fables
Citations
Humour
Menu pour Enfants
Autres textes

Fermer Bandes dessinées

Fermer Blagues

Fermer Blagues 2

Fermer Blagues 3

Fermer Chansons

Fermer Discours

Fermer Lettres

Fermer Légendes des Fleurs

Fermer Mes poèmes

Fermer Policier

Auteurs R - Jules Renard

Jules Renard


* Si le temps ne changeait jamais, la moitié des hommes n’auraient aucun sujet de conversation.

* Je sais que la littérature ne nourrit pas son homme. Par bonheur, je n’ai pas très faim.

* N’écoutant que son courage qui ne lui disait rien, il se garda d’intervenir.

* Quand on commet une indiscrétion, l’on se croit quitte en recommandant à la personne d’être... plus discrète qu’on ne l’a été soi-même.

* C’est une question de propreté : il faut changer d’avis comme de chemise.

* Tout homme vaut mieux que ses façons de s’exprimer.

* La modestie va bien aux grands hommes. C’est de n’être rien et d’être quand même modeste qui est difficile.

* Je sais enfin se qui distingue l’homme de la bête : les ennuis d’argent.

* Un borgne, c’est un infirme qui n’a droit qu’à un demi-chien.

* Féminisme, c’est ne pas compter sur le Prince Charmant.


* Le talent, c’est comme l’argent : il n’est pas nécessaire d’en avoir pour en parler.

* Si vous voulez plaire aux femmes, dites-leur ce que vous ne voudriez pas qu’on dise à la votre.

* L’odeur d’un coquillage putréfié suffit pour accuser toute la mer.

* La prudence n’est qu’une qualité : il ne faut pas en faire une vertu.

* Si l’argent ne fait pas le bonheur,rendez le !

* Si d’une discussion pouvait sortir la moindre vérité, on discuterait moins.

* Quand un homme a prouvé qu’il a du talent, il lui reste à prouver qu’il sait s’en servir.

* Rien d’assommant comme de s’entendre : on n’a plus rien à se dire.

* Dieu, celui que tout le monde connaît, de nom.

* Ecrire, c’est une façon de parler sans être interrompu.
* C’est en pleine ville qu’on écrit les plus belles pages sur la campagne.

* Amitié, mariage de deux êtres qui ne peuvent pas coucher ensemble.

* Il y a des gens si ennuyeux qu’ils vous font perdre une journée en cinq minutes.

* Dieu n’a pas mal réussi la nature, mais il a raté l’homme.

* Avec une femme, l’amitié ne peut être que le clair de lune de l’amour.

* La peur de l’ennui est la seule excuse du travail.

* Dis quelquefois la vérité, afin qu’on te croie quand tu mentiras.

* Il ne suffit pas d’être heureux ; encore faut-il que les autres soient malheureux.

* Les mots sont la menue monnaie de la pensée. Il y a des bavards qui nous payent en pièces de dix sous. D’autres, au contraire, ne donnent que des louis d’or.

* Le bonheur, c’est d’être heureux ; ce n’est pas de faire croire aux autres qu’on l’est.
* Je ne promets jamais rien, parce que j’ai la mauvaise habitude de tenir mes promesses.

* Ame, c’est bien là le mot qui a fait dire le plus de bêtises.

* C’est une duperie que de s’efforcer d’être bon. Il faut naître bon, ou ne s’en mêler jamais.

* Il y a deux ans que je n’ai pas parle à ma femme, c’était pour ne pas l’interrompre.

* Le but, c’est d’être heureux. On n’y arrive que lentement. Il y faut une application quotidienne. Quand on l’est, il reste beaucoup à faire : à consoler les autres.

* La plus extraordinaire femme qu’on ait jamais rencontrée est celle qu’on vient de quitter.

* Une bonne affaire : acheter toutes les femmes au prix qu’elles valent et les revendre au prix qu’elles s’estiment.

* Oh ! ce son grave des cloches, comme si les morts eux-mêmes tiraient la corde avec leurs pieds !

* On finit toujours par mépriser ceux qui sont trop facilement de notre avis.

* Si l’homme a été crée avant la femme, c’était pour lui permettre de placer quelques mots !
* C’est étonnant, cette manie des gens qui ont réussi à Paris de conseiller aux autres de rester en province !

* Appelons la femme un bel animal sans fourrure dont la peau est très recherchée.

* Le sot qui sent sa sottise n’est déjà plus si sot, mais le paresseux peut connaître sa paresse, en gémir, et le rester.

* Il y a toujours, dans la plus spirituelle des femmes, une petite dinde qui ne prend jamais le temps de dormir.

* Un ami ressemble à un habit. Il faut le quitter avant qu’il ne soit usé. Sans cela, c’est lui qui nous quitte.

* Quelques gouttes de rosée sur une toile d’araignée, et voilà une rivière de diamants.

* La femme parle toujours de son âge et ne le dit jamais.

* La crainte d’une chute, voilà ce qui suffit à un ministre pour faire égorger des milliers d’hommes.

* On place ses éloges comme on place de l’argent, pour qu’ils nous soient rendus avec les intérêts.

* Il y a de la place au soleil pour tout le monde, surtout quand tout le monde veut rester à l’ombre.
* Si l’on construisait la maison du bonheur, la plus grande pièce serait la salle d’attente.

* Que deviennent toutes les larmes qu’on ne verse pas ?

* Essaie de ne rien accepter des mains que tu n’aurais aucun plaisir à serrer si elles ne t’offraient rien.

* Pour arriver, il faut mettre de l’eau dans son vin jusqu’à ce qu’il n’y ait plus de vin.

* Quand je donne un billet de cent francs, je donne le plus sale.

* Il faut à l’amitié six mois de congé par an pour renouveler son répertoire. L’amour devrait en faire autant.

* Il y a toujours un peu de vide dans les amitiés les plus pleines, comme dans les oeufs.

 

 



Date de création : 23/08/2007 @ 13:56
Dernière modification : 01/05/2013 @ 11:12
Catégorie : Auteurs R
Page lue 852 fois



Réactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !


Recherche



Connexion...
 Liste des membres Membres : 21

Votre pseudo :

Mot de passe :

[ Mot de passe perdu ? ]


[ Devenir membre ]


  Membre en ligne :
  Anonyme en ligne : 1

Total visites Total visites: 625018  

Record connectés :
Record connectés :Cumulé : 99

Le 06/01/2012 @ 00:17


Webmaster - Infos
Moteurs de recherches



Google

PageRank Actuel

Calendrier
Sites Etoile-b

^ Haut ^